2020 All rights reserved Ratel Roche & Associés Ⓒ - 25 Rue Saint-Didier 75116 Paris, France - CONTACT@bearcub.fr

Le marketing d’influence : la starification du commerce

De la starification à la robotisation

Ce lundi 2 mai Léna Mahfouf plus connue sous le nom de Léna Situations, influenceuse française et grande adepte du “+ = +”  totalisant plus de 2,2 millions d’abonnés sur sa chaîne youtube fut la première influenceuse française à assister au mythique Met Gala

Cet événement met en évidence l’exacerbation de la réussite du marketing d’influence français. C’est pourquoi aujourd’hui nous avons décidé de nous immiscer au cœur de la nouvelle branche phare du commerce, le marketing d’influence

1/ Le marketing d’influence : le marketing digital à son apogée

C’est le nouveau “favori” du marketing digital, le marketing d’influence que vous pouvez également appeler “Influence Marketing” ou encore Influencer Marketing s’impose ces dernières années grâce à l’émergence des réseaux sociaux et du web-marketing.

Oui, mais qu’est-ce que c’est le marketing d’influence ? C’est une stratégie marketing qui utilise le pouvoir d’influence d’un leader d’opinion sur le web notamment sur les réseaux sociaux, pour promouvoir une marque.

Et il plaît ! Les chiffres ne mentent jamais, effectivement, la taille du marché du marketing d’influence devrait atteindre 15 milliards de dollars d’ici fin 2022. De plus, près de 75 % des marketeurs prévoient d’allouer un budget pour le marketing d’influence en 2022.


De ce fait, impossible pour les entreprises de passer à côté de ce phénomène, qui elles-mêmes décident de réduire leur budget de marketing hors-ligne au profit du marketing digital.

3/ Le marketing vidéo : l’insatiabilité commerciale

En outre, aujourd’hui, c’est bien la passion et la créativité qui sont le cœur et le moteur du marketing d’influence, et cela peut être perçu avec l’émergence du marketing sous format vidéo !

Et nous avons des exemples concrets que nous sommes certains de ne pas avoir manqué ! Avec plus de 14,9 millions d’utilisateurs, la plateforme chinoise Tik-Tok a su se hisser au top des réseaux phares du marketing digital. Accompagnée de la nouvelle plateforme de live-streaming Twitch, l’utilisation de la vidéo n’est plus à confirmer ! Mais pourquoi ce format ? Car il permet un message clair, spontané et ciblé à un public ! 
De ce fait, il nous est impossible de passer outre l’émergence du live shopping, un concept tout droit venu de l’Empire du Milieu (Chine). Celui-ci est similaire au téléshopping  permet de promouvoir et de vendre des produits grâce aux live streams en collaboration avec des influenceurs.

3/ Les influenceurs : les nouveaux étendards de marques

Pour la plupart, tout a commencé par un post instagram, une story snapchat , une vidéo youtube ou encore un coup de buzz, et il n’a pas fallu beaucoup de temps pour les voir en haut des classements des icônes du monde people. 

Léa Elui, Squeezie, Sananas ou encore Tibo Inshape, ces mégas influenceurs  aux millions d’abonnés, représentant la France à travers le monde sont de nos jours considérés comme de véritables stars, et perçus par les marques comme  de parfaits étendards marketing

Ils sont donc devenus de véritables enjeux de la communication car ils sont activés comme médias pour communiquer sur différentes marques et contribuent au développement de la notoriété et de l’image de marque

4) Les plateformes d’influences marketing : le marketplace des influenceurs

La question qui nous taraude tant lorsque l’on voit ces nombreux partenariats sur nos réseaux sociaux est souvent une question de corrélation : comment s’établit le lien entre influenceurs et les marques

Tout simplement grâce à une petite révolution dans le marketing digital : les plateformes d’influenceurs

Véritables gains de temps, elles permettent un lien direct entre marques et influenceurs , mais également des rapports de campagnes et une identification des fakes followers. Plus aucun risque de perte pour les marques ! 

Et nulle autre que la plateforme française Skeepers pour illustrer cette évolution marketing. Caractérisée par ses levées de fonds faramineuses de centaines de millions d’euros et ses rachats de startup, celle-ci veut créer une véritable expérience client qui permet aux marques de s’assurer un brand content de qualité grâce à ses influenceurs. 

Nous le voyons donc encore ici, tout le monde mise sur le marketing d’influence ! 

5/ Les influenceurs virtuels vont-ils remplacer les influenceurs traditionnels

N’avez-vous pas déjà soufflé devant un partenariat frauduleux, ou encore un placement de produit mal réalisé ? La loi, les marques et les influenceurs eux-mêmes en ont marre, effectivement une course effrénée au #sponsored s’est installé au sein du marketing d’influence pour faire paraître un regain d’honnêteté et intégrité .  

Néanmoins, ces efforts ne suffisent pas et le youtubeur Sam Zirah ne manque pas de nous le démontrer ! Dans son talk-show hebdomadaire “Au jour d’aujourd’hui”, il 

produit sa chronique “Les placements déplacés” et prouve que la notion d’influence responsable est encore loin d’être appliquée par tous.

 D’ailleurs, en janvier 2019, Marie Lopez, plus connue sous le nom d’Enjoyphoenix, première Youtubeuse française dans la catégorie lifestyle, était également la première à demander aux marques d’arrêter leurs envois presse massifs.  “On voit les mêmes produits sur toutes les chaînes […]. On voit tout partout, on est tous les jours bombardé de mêmes produits, de mêmes références […]. C’est trop ». 

Alors est-ce le début de la fin pour les influenceurs traditionnels, bientôt remplacés par les influenceurs virtuels

Ils s’appellent Lil Miquela ou encore FnMeka, bien que réalistes, il s’agit de personnages fictifs et pourtant, ils cumulent plus de 3 millions de followers. Ces avatars possèdent chacun une histoire et partagent avec leur communauté leurs passions, vies virtuelles grâce à du storytelling transmédia

Nous pouvons juger qu’ils sont l’avenir de l’influence, et voici pourquoi. 

Particulièrement appréciés par les marques, car ils permettent un contrôle total sur l’image et le message de la marque en évitant les scandales. De plus, proposer un univers sans limites sans paraître irréel leur est aisé. Pour finir, ils permettent de montrer que la marque vie avec son temps et par la même occasion réduit les coûts liés aux partenariats. 

Alors de la starification à la robotisation ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

d

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis ultricies nec